ACEL21

FÊTE DE LA SCIENCE 2019

“Raconter la science, imaginer l’avenir”.

La Fête de la Science 2019 a été l’occasion, pour le Musée de l’Électricité de Bourgogne, de présenter, les 5 et 6 octobre 2019, une collection remarquable et inédite des moyens de communication depuis les années 1790 jusqu’à nos jours.

Cette manifestation se tenait dans les salles du Lycée Carnot de Dijon dont le cadre se prêtait merveilleusement bien aux différentes activités, ateliers et animations en rapport avec le monde scientifique.

Chronologiquement, les visiteurs pouvaient découvrir le télégraphe de CHAPPE à travers les maquettes réalisées par Jean BERTHIER accompagnées d’une imposante documentation sur la signification et le décodage des signaux aériens et sur les réseaux des stations relais sur le territoire français.

La première liaison par télégraphe Chappe est testée en 1794 sur la ligne Paris-Lille.

Ce système fut abandonné en 1855.

Succédant au télégraphe Chappe, le télégraphe à cadran ou télégraphe BRÉGUET, fut mis en service en 1845 après avoir vu le jour en 1844.

Il permettait de transmettre un nombre beaucoup plus important de signaux que son prédécesseur.

Michel JANNIN présente un ensemble composé d’un émetteur et d’un récepteur reliés par des fils électriques, alimentés par un courant électrique, le tout en parfait état de fonctionnement, comme notre ami a pu en faire la démonstration aux nombreux visiteurs intéressés.

En 1838, l’américain Samuel MORSE met au point le premier télégraphe électrique longue distance dont il dépose le brevet en 1840, accordé en 1847.

L’appareil est composé d’un manipulateur permettant de générer les signaux selon le code Morse et d’un récepteur muni d’un système d’enregistrement permettant de sauvegarder les messages sur une bande de papier.

Un tel appareil a été présenté par Michel Jannin qu’il a entièrement restauré et placé dans les conditions de fonctionnement de l’époque.

Dernière étape de notre histoire des télécommunications : le téléphone.

Son invention serait due à l’italo-américain Antonio MEUCCI dans les années 1850/1870 mais c’est l’américain Graham BELL qui en déposa le brevet en 1876.

Alain BONNEAU et Roland AUBERT présentent une collection impressionnante d’appareils téléphoniques civils et militaires depuis les années 1920 jusqu’à nos jours dont un standard téléphonique de l’armée en parfait état de marche.

C’est avec cet appareil qu’Alain et Roland ont initié un public curieux composé en majorité de jeunes à la technique de connexion entre usagers par un opérateur au moyen de cordons équipés de prises “jack”.

Le succès de cette démonstration fut immédiat même si la mise au point de ce système remonte à la fin du 19ème siècle.

Notons également que l’Association Française de l’Éclairage (AFE) partageait la même salle que le Musée de l’Électricité et présentait les nouvelles technologies utilisant les LED équipant désormais un très grand nombre de luminaires, cette technique étant éco-responsable et garante de la préservation de la bio-diversité.

Durant ces 2 journées, près de 700 visiteurs se sont intéressés à l’exposition présentée par le Musée.

JOURNÉES DU PATRIMOINE 2019

Pour sa 36e édition, les Journées Européennes du Patrimoine étaient placées sous le thème “Arts et Divertissement”.

Elles se sont déroulées les 21 et 22 septembre 2019.

Environ 17000 sites en France étaient ouverts au public.

Le Musée de l’Électricité de Bourgogne s’est tout naturellement inscrit dans cette démarche pour accueillir un public venu nombreux pour découvrir les collections et écouter les explications éclairées des bénévoles, tous passionnés par l’électricité et ses applications.

Durant le week-end, le Musée a accueilli près de 180 visiteurs.

Les Rencontres de l’Éclairage Public – 19 septembre 2019

Le Musée de l’Électricité de Bourgogne a accueilli, pour la première fois, le 19 septembre dernier, la manifestation intitulée “Les Rencontres de l’Éclairage Public”. C’était l’occasion pour le Musée de faire le lien avec le monde de l’éclairage public.

Cette manifestation était organisée par le Centre Régional de l’Association Française de l’Éclairage (AFE) en partenariat avec le Syndicat Intercommunal d’Électricité de la Côte d’Or (SICECO), Territoire d’Énergie Côte d’Or.

Des experts nationaux et notamment Monsieur Xavier PINTAT, Président de la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies (FNCCR) ont tenu deux conférences sur la technologie, les économies d’énergie et la préservation de la biodiversité par l’utilisation raisonnée de l’éclairage public.

De nombreux constructeurs de matériels d’éclairage public, 17 au total, et des entreprises spécialisées dans la mise en oeuvre de ce type d’installation étaient représentés.

Les discours d’accueil de Monsieur le Maire de la Ville de Quetigny, représentant M. REBSAMEN, Président de DIJON MÉTROPOLE, de Monsieur Frédéric GOULIER, Premier Adjoint de la Ville de Saint Apollinaire, de Monsieur Jacques JACQUENET, Président du SICECO et président de la FNCCR pour l’éclairage public, de Monsieur Patrice BÊCHÉ, Président de l’AFE pour la Bourgogne Franche Comté ont donné le coup d’envoi de cette journée à laquelle participaient, en outre, 120 élus.

Notons aussi la présence de nombreuses autres personnalités du monde de l’éclairage public et de l’énergie notamment de Monsieur Jean-François RIOT, secrétaire de l’AFE et membre actif au Conseil d’Administration du Musée.

Cette manifestation fut l’occasion d’accueillir une cinquantaine de visiteurs du Musée qui se sont particulièrement intéressés aux nombreux objets et matériels exposés avec l’appui des bénévoles qui leur ont donné toutes les explications utiles.

Gustave Eiffel et Hippolyte Fontaine, deux illustres ingénieurs nés à Dijon

Une exposition sans précédent a eu lieu du 5 au 19 février 2019 dans la magnifique salle de la Coupole, Rue Sainte Anne, à Dijon.

Elle avait pour objectif de présenter, à travers des documents écrits et photographiques et à travers des appareils électriques de l’époque, les réalisations des deux célèbres ingénieurs nés à Dijon ainsi que leur vie, les personnes qu’ils ont rencontrées et les avancées technologiques qu’ils ont apportées à l’industrie et dans la vie de tous les jours.

Plus qu’un long discours, nous vous laissons découvrir une partie du reportage photographique réalisé durant cette exposition qui a attiré plus de 2000 visiteurs.

Cette exposition a pu avoir lieu avec le partenariat de :

  • la Ville de Dijon
  • les Archives Municipales de Dijon
  • l’Association “Eiffel né à Dijon”
  • le Pavillon des Sciences – CCSTI – Bourgogne Franche Comté
  • France 3 Bourgogne Franche Comté

Le bénévoles des deux associations n’ont pas été avares d’explications prodiguées à un public varié et toujours très intéressé qu’il s’agisse des conférences ou des expériences, parfois ludiques, sur les phénomènes électriques.

De nombreux établissements scolaires avaient envoyé leurs classes pour que les élèves puissent découvrir les richesses de cette exposition.

Journées Portes Ouvertes des 15 et 16 juin 2019 au Musée.

Les Journées Portes Ouvertes du Musée de l’Électricité qui se sont tenues les 15 et 16 juin derniers étaient placées sous le signe de l’originalité.

En effet, des artistes étaient venus présenter leurs oeuvres sur le thème “La lumière du Vin”.

Nathalie RAZAVET, peintre monotypiste, Jean-Louis BERNUY et Alain GÉRARD, photographes nous ont fait l’honneur d’exposer quelques unes de leurs oeuvres au milieu du décor habituel du Musée.

Georges LAURENT, viticulteur à Brochon, venu avec des échantillons de sa production, répondait aux questions des visiteurs sur le vin.

Ces journées Portes Ouvertes ont attiré, malgré le mauvais temps, environ 120 visiteurs et ont mobilisé un douzaine de bénévoles pour l’organisation de l’exposition et pour l’accueil du public.